Revirement de situation en deuxième demie

Nous sommes arrivées au centre Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières dimanche passé comme favorites dans le match de quart de finale qui nous opposait au Rouge et Or de l’Université Laval. Ce n’est pourtant pas ce que nous avons démontré dans la première demie alors que la marque était de 2-0 pour nos adversaires après les premières 45 minutes de jeu.

Isabelle Genest a inscrit 2 buts contre le Rouge et Or.

Effectivement, nous avons eu beaucoup de difficulté à enfiler les passes autant pour la circulation latérale que vers l’avant. Vers la moitié de la première demie, j’ai fait une erreur impardonnable en envoyant un coup de pied de dégagement dans les filets protecteurs du plafond. Cette situation nous a mis en mauvaise position dans notre zone en offrant à l’adversaire un coup franc indirect. Les joueuses de l’Université Laval ont profité de l’occasion pour placer un bon ballon dans la lucarne, amenant la marque à 1-0. Quelques minutes plus tard, les Rouges ont utilisé à leur avantage l’impulsion du moment. Elles ont su profiter d’un manque d’agressivité de notre part pour prendre un tir de loin qui est allé se loger dans le coin supérieur droit du filet.

À notre arrivée sur le banc à la mi-temps, nous avions la mine bien basse. L’entraîneur Guy Smith nous a semées de nous ressaisir en nous offrant un discours motivateur. Cela nous a incitées à nous retrousser les manches et à mettre les bouchées doubles pour élever notre jeu d’un cran. C’est donc dans cette perspective que nous sommes retournées sur le terrain avec une urgence d’agir qui s’est d’ailleurs ressentie dès les premières minutes de jeu.

Après 10 minutes, nous nous étions déjà inscrites au pointage, deux fois plutôt qu’une, avec un but de Pascale Morin et un d’Isabelle Genest. Les deux buts se sont soldés sur des passes de Camille Vandenberghe. La marque était revenue à égalité, nous avions encore l’espoir d’une victoire. Dix minutes plus tard, c’est Vandenberghe elle-même qui nous a donné l’avance en marquant sur un coup franc indirect semblable au premier but de nos adversaires. Dès les minutes suivantes, les Lavalloises ont eu droit à un tir de pénalité suite à une faute de notre part dans la boîte de réparation, tir que je n’ai pu arrêter. Les compteurs étaient de nouveau ramenés à zéro, mais il restait tout de même une vingtaine de minutes à faire à la rencontre.

Nous sentions une énergie émanant de chaque joueuse de notre équipe et j’étais confiante que nous irions soutirer la victoire à l’adversaire. À environ 15 minutes de la fin, c’est Isabelle Genest qui a déjoué la gardienne pour s’inscrire au pointage pour la deuxième fois de la rencontre. Par la suite, les Lavalloises ont tout tenté pour aller chercher à nouveau l’égalité, sans que cela ne soit vraiment concluant. Le match s’est donc soldé par la marque de 4 à 3, nous envoyant en demi-finale pour affronter les Martlets de l’Université McGill le dimanche 18 mars prochain à 16h au complexe sportif Marie-Victorin de Montréal.

Par Mélyna Désy Bédard

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s