Montréal impressionnant dans la défaite, Laval encore invaincu à domicile

Crédits: Dominique Bernier

Crédits: Dominique Bernier

Laval 24 vs Montréal 14 FINAL

On a eu droit à un bon match de football cet après midi au stade Telus de Québec (le nouveau nom du PEPS). J’ai eu l’occasion de le regarder, bien assis dans mon salon, sur les ondes de Radio-Canada. J’aime bien la complicité entre Jean St-Onge et le coach Dussault. Charles-Antoine Sinotte complète bien l’équipe avec de pertinentes analyses et commentaires.

En premier lieu, je désire porter des excuses aux fans des Carabins, moi qui ne donnait pas grand chance à leur club de l’emporter dans mon précédent billet sur l’aperçu de la fin de semaine.

Certaines choses se confirment après cet affrontement: Laval se met dans le trouble par son indiscipline (14 pénalités, 113 verges) alors que Montréal n’est plus reconnaissable sur cet aspect, le botteur Boris Bédé a vraimment une jambe canon, Nadeau-Piuze et Prud’homme sont 2 QB de premier plan dans la LFUQ, l’attaque des rouges prend du temps à se mettre en marche…

J’aime bien les nouveaux uniformes tout en noir de Laval. C’est beau l’argent hen …

Mes notes sur le match:

Les offensives

L’attaque des bleus dirrigée par Nadeau-Piuze est plus solide que ce que je pensait. Le quart des Carabins a connu un autre fort match aujourd’hui. Il a su garder son équipe dans le match en démontrant beaucoup de caractère, lui qui a été frappé solidement à plusieurs reprises par les joueurs défensifs des rouges (4 sacks). Moins fort statistiquement que lors son précédent match (18 en 32, 194 verges, 1 touché, 1 interception), il est le coeur de cette attaque. Si le vétéran QB roux peut rester en santé, je serais très surpris de revoir Cyr jouer prochainement…

Mais où est Rotrand Sené? Il a touché seulement 11 fois au ballon durant le match, pour un maigre total de 31 verges. Je veux bien croire que le front défensif de Laval est solide, mais il ne joue tout de même pas derrière une mauvaise ligne offensive. Ce qui est inquiétant n’est pas le résultat de ses portées, mais surtout le nombre de portées qu’il a ! Coach Maciocia doit absolument trouver un moyen de mettre son meilleur joueur offensif en valeur. Ils gagneront certainement des matchs cette saison en continuant comme ils le font présentement, mais ne pourront aspirer à la Dunsmore sans un meilleur apport du #8.

Parlant de porteur de ballon, Sébastien Lévesques est vraimment impressionnant. Il récolte des statistiques respectables, (11 portées 68 verges, 1 touché, 3 catchs, 47 verges) mais c’est surtout au niveau du momentum qu’il apporte à son unité qu’il est incroyable. Lorsque le #15 a du succès, l’attaque du R&O réussit à élever son niveau de jeu d’un cran. C’est d’ailleurs à Lévesques que le coordonateur offensif Duane John a fait confiance lorsqu’il avait grandement besoin de traverser le terrain avec moins de 2 minutes à jouer en première demie (série offensive qui s’est soldée par un touché, portant le score à 17-14 pour Laval).

L’attaque aérienne de Laval semble prendre son envol avec une autre bonne performance du QB Prud’homme (23 en 33, 254 verges, 1 touché) et de ses receveurs. C’est un soulagement de voir Julian Feoli retrouver son efficacité avec une convaincante performance (7 catchs, 68 verges), lui qui revient d’une sérieuse blessure à une cheville. La recrue Matthew Norzil a fort bien fait à son premier match devant ses partisans (2 courses, 16 verges, 4 catchs, 48 verges). On n’a pas fini d’entendre son nom dans la LFUQ…

Le groupe de receveurs de Montréal n’ont rien à envier à leurs homologues de Québec. Une autre impressionante performance du receveur Félix Prévost (3 catchs, 80 verges, 1 touché) a semé la charge pour l’unité complétée par J-C Morin-Phaneuf (7 catchs, 48 verges) et Max Fournier-Rioux (4 catchs, 46 verges). La complicité qui s’établit entre Nadeau-Piuze et Prévost laisse présager une belle saison à l’UdeM.

Les lignes à l’attaque ont connu un match respectable pour les rouges, et ordinaire pour les bleus. Les carabins doivent trouver un moyen de courir derrière une ligne offensive talentueuse et expérimentée.

En défensive

Quelle performance des linebackers Fredo Plesius et Jonathan Beaulieu Richard (respectivement de Laval et Montréal). Alors que le premier a marqué le premier touché du match sur un retour d’interception de 57 verges (en plus de collectionner les contacts percutants), le second accumule les plaqués à un rythme effréné (14 plaqués, 1 pour perte). Ils étaient litéralement partout sur le terrain lors de ce match. Plesius est appuyé par Samael Lavaud qui effectuait un retour au jeu remarqué (7 plaqués, 1 sack) alors que Beaulieu-Richard forme un duo du tonerre avec la recrue Byron Archambault (6.5 plaqués). Vraimment, il y a beaucoup de bons secondeurs dans la conférence Québec cette année !

La ligne défensive de Laval est vraimment dominante. En plus de limiter le jeu au sol, ils appliquent de la pression sur le Quart-Arrière de brillante façon (Arnaud Gascon-Nadon, 2 sacks). Celle de Montréal est solide aussi, notamment David Ménard avec 1 sack et la recrue J-S Blanc (3 plaqués).

Les demis défensifs des 2 équipes ont connu un bon match, n’étant pas l’unité défensive faisant la différence, tant d’un côté que de l’autre. Nottons les performances d’Antoine Pruneau pour Mtl (6 plaqués) et de Dominique Noël pour Laval (1 interception). Espérons que la recrue Anthony Chabot de Mtl ne sera pas hors de l’alignement trop longtemps, lui qui connaissait un bon début de saison (dislocation de l’épaule).

Unités spéciales

Les botteurs Pier-Paul Gélinas et Boris Bédé ont connu des matchs fort occupés, enregistrant respectivement des moyennes de 39 verges sur 12 bottés et 36 verges sur 12 bottés.

Le retourneur lavalois Guillaume Rioux est explosif et risque de faire des dommages cette année. J’aurais bien aimé revoir la recrue Maxime Boutin toucher un peu plus au ballon pour les rouges…

Autres:

  • C’est donc les 2 seules équipes invaincues de la conférence qui s’affronteront samedi soir prochain au stade de l’Université de Sherbrooke, dans un affrontement pour la première place.
  • Nul besoin de rapeller que ce match est le premier affrontement des 2 clubs depuis la coupe Dunsmore 2010…
  • Montréal a un autre important défi la semaine prochaine alors qu’ils reçoivent les Huskies de St-Marys, qui viennent de remporter leur premier match de la saison par la marque de 54 à 14 contre Mount-Allison. Heureusement pour les bleus, ils n’auront pas à faire tout le voyage puisque le match aura lieu au CEPSUM, sur les ondes de Radio-Canada à 13h.

Bon match de foot, la saison ne fait que commencer ! Partagez vos commentaires et impressions.

7 réponses à “Montréal impressionnant dans la défaite, Laval encore invaincu à domicile

  1. C’était effectivement du très bon foot cet après midi ! La séquence à l’attaque du Rouge et or peu avant la fin de la première demi, était belle à voir. Prud’homme semblait vraiment en contrôle. Ca c’est d’ailleurs soldé par un touché qui leur a permis de reprendre l’avance pour ne plus la reperdre…
    Aussi, Plesius… c’est une bête ce gars là !! Très hâte de voir les rouges en action vendredi prochain !! Mais surtout de voir les verts l’emporter ??!

    • moi aussi je pense qu’on verra les Verts triompher pour la premiere fois de leur histoire contre le Rouge et Or samedi prochain!

  2. J’ai assisté à la partie au PEPS cet après-midi, ça été une très bonne partie entre ces deux équipes.

    Moi aussi, les Carabins m’ont impressionnés et je crois qu’avec de meilleurs receveurs (je ne veux pas les insulter ces joueurs, loin de là) comme ceux du Vert et Or, le pointage aurait pu être différent et cela à l’avantage des Bleus. Rotrand Sené connait un début de saison difficile et je suis d’accord avec toi, il faut une meilleure performance de sa part.

    Le seul point faible de Laval, c’est leur tertiaire et les autres équipes doivent en profiter car les autres positions, c’est très solide comme toujours.

    De mon côté, je n’ai pas aimé ce nouveau chandail car on avait de la difficulé à voir les numéros. À la télévison, c’était peut-être différent. Et surprise, les joueurs des Crabins ont décidés d’ajouter les noms en arrière des chandails. Excellente nouvelle et bravo pour ce geste car si on veut vendre le produit au réseau de télévision, c’est primordial de faire cela. J’aimerais bien que mon équipe en fasse autant tout comme à ces débuts. C’est le spectateur qui est gagnant autant dans le stade qu’à la télévision et pour les joueurs et les entraîneurs, ça ne fait aucune différence. Encore un gros merci coach Maciocia pour cette belle initiative.

    • C’est intéressant de voir l’avis d’un fan vis à vis des noms sur les chandails ! Je pense que la raison pour laquelle un coach décide de ne pas les mettre, c’est pour mettre l’emphase sur l’équipe plutôt que sur le joueur. Plusieurs programmes universitaires, même américains le font ainsi. Il devrait y avoir de nouveaux chandails de match l’an prochain, une petite suggestion au coach Bolduc s’impose alors….

  3. Sans vouloir insulter personne, je trouve ridicule l’argument qui mentionne qu’un joueur va être plus individualiste si son nom est sur son chandail. Aussi bien de dire qu’un joueur va en faire une fixation et penser plus à son nom au lieu de se concentrer sur son jeux. Et tant qu’à ça, aussi bien d’enlever les numéros au cas que le joueur ne pense pas à l’équipe. Quand je ds que c’est ridicule….:) Je crois que bien des entraîneurs et partisans sont très conservateurs et surtout très superticieux. Quand on a décidé d’enlever les noms, le Vert et Or et McGill étaient indisciplinés et ils avaient de la difficulté à gagner.Et malgré ce fait, McGill ne gagne pas plus souvent et pour le Vert et Or, c’est grâce aux talents des joueurs. Et plusieurs partisans de Laval ne seraient pas d’accord car ils auraient trop peur de perdre et la meilleure que j’ai lu à ce sujet suite à une discussion sur les noms des chandails sur le site de Radio-Canada, c’est qu’il aurait pas gagné aussi souvent de coupe Vanier. Voyons donc!

    Moi, je demande aux coachs Bolduc et Wolfe de revenir sur leur décision et de le faire pour les partisans qui sont à la maison et qui regardent les parties. Si les parties n’étaient pas télévisés comme au secondaire, je serais d’accord avec eux mais il faut vendre le produit aux gens et offrir un bon produit du côté télévisuel. De mon côté, je crois que la majorité des partisans aimeraient voir les noms pour mieux suivre la partie à part les fanatiques. Je suis allé au Peps samedi et presqu’à tous les jeux, je devais regarder la liste. Dans ma section, tous le monde trouvait l’idée excellente de coach Maciocia et ils se demandaient pourquoi Laval ne faisait pas la même chose. C’est sûr que ce n’est pas des personnes qui suivent les activités comme moi et bien d’autres mais ce sont des futurs partisans. Il faut les attirer. En plus, avec les nouveaux joueurs presqu’à toutes les années, c’est dur d’apprendre les numéros de toutes les équipes et en plus des joueurs qui changent de numéro entre et durant la saison.

    Jean-Philippe, je n’ai jamais joué au football mais j’ai fait d’autres sports et j’ai peut-être une tête de cochon:) mais j’ai besoin d’avoir une meilleure raison que celle que plusieurs mentionnent.:) De ton côté, toi qui a déjà eu ton nom sur ton chandail, est-ce que ça changé ta façon de jouer lorsque l’organisation du Vert et Or a décidé d’enlever les noms? J’ai de la misère à comprendre l’argument que ça met plus l’emphase aur l’équipe, non, non je n’adhère pas.:)

    • Alain, maintenant que je me retrouve dans les estrades, je peux comprendre l’intérêt que le nom sur le chandail peut avoir pour un fan. Pour les joueurs, je ne peux pas dire qu’il y a une différence. Évidemment que tu sais que ton nom est sur ton chandail, mais une fois que la partie commence, c’est loin d’être quelque chose qui te préoccupe…
      Je vais faire quelques recherches pour voir s’il peut y avoir d’autres raisons que le simple fait de vouloir mettre l’équipe en premier…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s